groupe

 

Préambule

Juin 2002 - Fête de la Musique... Fayfay (batterie), Niko (percus) et Mars (guitare-chant-kazoo !) se motivent en 1 mois pour jouer quelques notes au bar Le Joker à St-Yrieix-la-Perche... Guigui, Mag et Magoo ne sont jamais bien loin... C’est le déclic !

 

Chapitre 1

C’est l’été... l’envie de faire de la musique un peu plus régulièrement se fait sentir. C’est alors qu’en septembre les recherches de musiciens commencent. Priorité à la batterie, ce qui permettrait à Fayfay de reprendre son instrument de prédilection, la trompette. C’est rapidement chose faite avec Vince, qui répond à une annonce laissée dans un magasin de musique le jour même.

Très rapidement, il nous présente Ben, un de ses camarades de formation, saxophoniste. En parallèle, on rencontre Fab, bassiste, serveur saisonnier d’un bistrot. C’est avec cette formation, pour un premier concert le 19 octobre 2002, à la Dolce Vita de St-Yrieix, que naît Roger Latcheup ! La soirée (déguisée) est tellement bien organisée par Guigui qu’on le nomme de force comme manager.

Février 2003, après des mois de tractations, Mag et Magoo rejoignent officiellement le groupe. Sans aucun lien ni aucune raison apparente, Fab nous quitte pour voyager vers d’autres horizons. On se met à la recherche d’un nouveau bassiste. Passage éclair d’Alex, le temps d’une répète... mais Alex, il habite trop loin.

 

Chapitre 2

Avril 2003, c’est le Printemps... de Bourges ! Expédition dans le Berry pour profiter du festival. Au détour d’un bar, on s’arrête devant un groupe local, j’ai nommé Skatches Bao ! A la fin du concert, on rencontre Bryce (on vous raconte pas les détails, ça serait trop compliqué), tromboniste sur Limoges, et à la recherche d’un groupe pour pratiquer... Quelle aubaine !

Viennent alors quelques concerts, fête de la musique, quelques bars (Tourtoirac !)... même sans basse.

Fin juillet, Matthieu répond à une vieille annonce internet, c’est toujours d’actualité. On retrouve une basse ! Alors, ainsi au complet, les concerts s’enchaînent (1er Festival Epipapu à La Châtre...).

Quelques temps plus tard, Ben nous annonce qu’il ne souhaite plus continuer. De plus, Bryce nous confirme sa mutation professionnelle à Barcelone, pendant 1 an... On ne se laisse pourtant pas abattre, et on continue les concerts.

 

Chapitre 3

Août 2004 : de retour, Bryce rejoint les troupes... Il était quand même revenu 2 fois pour les concerts du Printemps de Bourges et St-Brice-sur-Vienne, respectivement matchs aller et retour avec nos amis Skatches Bao. Juste avant, en juillet, Matthieu a quitté le groupe. Pour les deux concerts prévus à La Châtre en septembre, la basse est assurée haut la main par Manu (Skatches) qui nous enlève une sacrée épine de niglo du pied !
Toujours à la recherche d’un bassiste, les concerts peuvent continuer grâce à Bart (Polyglotte). Puis c’est la rencontre avec Franst (aussi grâce à une vieille annonce internet...). La rythmique revit.

On fait également la rencontre de Sam (sax alto) et presque en même temps de Ritchie (sax soprano au début, qui changera rapidement en sax ténor). La section cuivre se retrouve doublée !

C’est avec cette grosse formation qu’on fera moultes concerts, dans des lieux divers et variés, du bar au tremplin, du festival à la soirée camping… On découvre les joies des scènes, des premières parties… Ca durera comme ça pendant environ 1 an et demi (décembre 2004 > mai 2006) A noter, les différents passages dans les bars du Printemps de Bourges... avec les Skatches...

 

Chapitre 4

Mai 2006, Franst nous quitte ! Hasard des rencontres, quelques semaines pluys tôt, on vient de faire la connaissance de Pier’Hic, déjà bassiste dans un groupe de ska de Roanne, Crock Niglos (RIP), mais expatrié sur Limoges. Ca tombe plutôt bien ! Il accepte très vite notre invitation, et la transition peut se faire en douceur, sans s’arrêter…
Toujours des concerts un peu partout, des bars, des scènes, des premières parties… en s’éloignant parfois un peu plus de chez nous.

Juin 2006, fête de la musique à Roanne avec les Crock Niglos...

Février 2007, en prévision du départ de Ritchie (2 mois plus tard)  pour 1 an en Espagne, Gino, sax ténor, intègre la section cuivres.

C’est au même moment qu’on prend la décision de faire un enregistrement correct de la formation actuelle. La chose est rendue possible grâce à l’asso Le Local où nous répétons, et notamment grâce à Romain-EugèneO’, qui met tout en œuvre, du matériel, et surtout énormément de son temps et de ses compétences pour nous faire ça aux petits oignons. Du coup, on prend bien le temps de le faire... mois après mois, tour à tour, les prises de son se succèdent, directement dans notre local.

En mai 2007, c’est l’expédition... Foire aux Croutes à Brest… Pier’Hic s’appelle désormais Pirrek !

Et évidemment le traditionnel Printemps de Bourges 2007 avec les Skatches… incontournable !

 

Chapitre 5

L’enregistrement se poursuit. Les différents instruments s’ajoutent au fur et à mesure, ça prend forme...

Une autre envie folle s’est manifestée… un clip ! C’est sur le morceau Jacky qu’on décide de le faire… Alors tout est mis en œuvre, et on se retrouve, un dimanche pluvieux de mars, sur un parking de supermarché… La Panda de Magoo est customisée pour l’occasion ! Dans le froid, on multiplie les prises de vue, pour avoir de la matière au montage.

En parallèle, toujours des concerts à droite, à gauche.

 

Chapitre 6

Octobre 2007. Départ de Pirrek  pour aller gôuter à la vie parisienne... Une nouvelle fois, on constate que le bassiste est volage. Nous revoilà en recherche…
En très peu de temps, on rencontre Seb, un fou de guitares et de basses, qui s’intègre plutôt vite. Et en plus, il nous rapporte plein de matos au local… Il fera son premier concert avec nous en novembre, après le dernier concert « historique » de Pirrek au Sésame (!). Et de justesse, il est quand même présent sur l’enregistrement, sur une petite intro.

Mixage, graphisme… On envoie enfin le CD en fabrication.

En  mars 2008, départ de Gino.

C’est pour le Printemps de Bourges, en avril  2008 qu’on annonce la sortie officielle de notre premier CD « Tu l’entends ??? », 12 morceaux + le clip. On n’est pas peu fiers !

Avec Fayfay qui habite Tours, et Ritchie en Espagne (qui ne sait pas quand il rentre et qui risque d’y rester), on ne peut pas faire de concerts avec seulement le trombone... alors on recherche un sax pour l’intérim. C’est Francis qui s’y colle, avec son sax ténor. Finalement, en juin, retour de Ritchie. Il réintègre les rangs (ce qui nous donne le luxe d'avoir 2 sax), sans trop savoir pour combien de temps… profitons du moment présent !

 

Chapitre 7

Les temps ne durent hélas pas... et c'est alors que bon nombre de rebondissements vont apparaître... Eté 2009, c'est le départ soudain de Ritchie, qui préfère se cloîtrer dans le fin fond du Nord de la France... on n'aura quasiment plus de ses nouvelles... Puis dans la foulée, c'est Bryce qui va définitivement s'installer à Madrid... depuis le temps qu'il attendait ça... La section cuivre en prend un nouveau coup !

Fin 2009... Hasard ou destin ? Niko nous présente un de ses collègues, Robin, qui joue du bugle (demandez-lui directement "mais c'est quoi, le bugle ?" car je ne saurais vous l'expliquer aussi bien que lui !). Le temps de se dégourdir les doigts et de travailler les morceaux, et le voilà sur scène avec nous, dès Avril 2010, à Bourges.

Jusqu'à l'été, quelques concerts, de bonnes rencontres, des retrouvailles... Un été calme, tout le monde en vacances, comme d'hab... Et une reprise en douceur en septembre... Pendant tout ce temps là, on s'attelle aussi à la composition de quelques nouveaux morceaux, plus ou moins rapidement... L'envie d'enregistrer un second album nous titille de plus en plus...

Et comme tout ne peut décidément pas se passer comme on le souhaiterait, c'est Francis, à son tour, qui quitte le navire, direction la ville rose, pour raisons professionnelles... (à en croire que le cuivre serait encore plus volage que le bassiste ?)

Alors on cherche, on cherche... Y a-t-il un sax pour sauver Roger ?, ça pourrait être le thème du prochain chapitre... Mais en attendant, on continue à composer, et à assurer quelques dates, quand les "expatriés" arrivent à être dispo...

 

Chapitre 8

Une longue période avec une section cuivres "limougeaude" décimée nous a permis quelques mises au point et travail sur les morceaux...

On en a également profité pour enregistrer une nouvelle démo. Un enregistrement "à la maison" par nos soins (et le peu de moyens et de compétences à notre portée), mixage par Julien, qui nous suit au son sur quelques dates... Ca prend beaucoup de temps... mais on arrive enfin à bout, et on espère bien la voir sortir rapidement...

Entre temps, quand même des concerts avec régulièrement quelques invités et sections cuivres à géographie variable, et puis c'est la rencontre avec Pascou, le jour de la fête de la musique 2012... coïncidence ? Il ne lui faut que peu de "répé" pour être en place, et opérationnel pour les concerts qui s'annoncent, en juillet... la section cuivres revit !

Affinage de morceaux, reprise de la recherche de concerts, finalisation de la démo, mises à jour du site... voilà le programme du moment !

En attendant imaptiemment les jolis évènements à venir... 

 

Chapitre 9

Le temps passe... les concerts peuvent se dérouler grâce à une formation plutôt stable.

Rencontre avec Clémence, un soir au hasard d'une terrasse de bar, qui vient enrichir d'un sax supplémentaire la section cuivres.

En 2013, nous faisons appel au renfort de Tom à la batterie, pour remplacer Vince qui doit prendre un peu de distance et de temps pour lui. En bon professionnel, Tom assure (c'est le cas de le dire) rapidement et, ni vu ni connu, nous poursuivons normalement avec cette nouvelle team. Mais Tom, en bon professionnel, est également très sollicité par de nombreux autres groupes...

Fin 2015, Nous faisons la rencontre de Tybs, claviériste, qui va profiter de notre "restructuration" pour prendre place derrière son piano, en remplaçant Niko qui, lui, passe alors au chant lead... C'est drôle, car Tybs nous avoue qu'il a déjà passé de bons moments devant nos concerts, il y a quelques années, lorsqu'il était au lycée ! Bim, ça ne nous rajeunit pas !

C'est à peu près au même moment que Vince revient à son poste de batteur et, dans le courant de cette même année, notre trompettiste historique Fayfay nous annonce qu'il n'est plus en mesure de poursuivre l'aventure.

Après l'été 2016, nous faisons la connaissance de Marco, de sa trompette et de son entrain jovial. Grosse section cuivres qui renaît... mais ça ne dure qu'un temps... Clémence nous quitte pour aller étudier à Tours, puis quelques temps plus tard aller s'installer à Paris... Et Marco, en novembre 2017, décide d'aller passer un peu de bon temps pour quelques mois à La Réunion. Il ne prend qu'un aller simple... et décidera finalement d'y rester plus longtemps que prévu...

 

Chapitre 10

L'année 2018 se déroule avec quelques concerts... Zic à Vicq et Festival Ska Buz se succèdent en juin. On notera aussi le "dépannage basse" d'Arnaud, préparé en quelques semaines, pour le Liquid Dub Festival qu'on ne voulait rater pour rien au monde !

Après l'été et les vacances, c'est le constat que le site internet, réalisé 10 ans auparavant, commence sérieusement à mal vieillir... Le chantier de la reconstruction se met en place. Nous voilà désormais équipés d'un site internet tout neuf, tout beau, tout mis à jour et tout bien adapté pour les appareils mobiles, tablettes et smartphones... le luxe en quelque sorte ! 

Octobre 2018, alors que nous nous apprêtons à mettre en ligne ce nouveau site web, nous accueillons une nouvelle personne en section cuivres (ou plutôt "bois", mais on ne m'en tiendra pas rigueur...). C'est Anne qui arrive avec son saxophone. Cool !

 

C'est reparti pour de nouvelles aventures...